07 octobre 2012

D'Ales à Bessèges : le chemin des enfers

DSCF2390

La gare de Bessèges vue direction Robiac

Construite en 1854, la ligne de Bessèges à Alès permettait de relier les deux importantes villes ouvrières et minières du département du Gard, séparées de 32 kilomètres.

 Lors de son ouverture en 1857, il fallait compter environ 1h25 de trajet(en incluant les longs arrêts) contre 1h03 de nos jours,

Horairesales-besseges  besseges 2012  besseges 2012 2

Ales / Bessèges : les horaires en 1857 et en 2012

 

 

soit 165 ans après une vitesse sensiblement équivalente (environ 30km/h), malgré les évolutions techniques. Quand on sait que le car met 23 minutes de moins sur l'ensemble du parcours, le choix du mode de transport est vite trouvé autant pour le temps que la sécurité. Parce qu'ici les trains ne roulent pas à une si faible allure par plaisir, mais car l'infrastructure est à l'abandon et menace tout train qui se risquerait à aller plus vite de dérailler.

 

 DSCF2410 DSCF2415

L'ancienne gare de Molières sur Cèze aujourd'hui rasée et transformée en halte surplombe la cité minière de la commune

 

Une remise à niveau de l'ensemble de la voie a été chiffrée à 9 millions d'euros et en attendant un déblocage de fonds ,qui ne viendra peut être jamais, la ligne a récemment été fermée pour des raisons de sécurité. Il existe malheureusement peu de chance pour que les collectivités et l'Etat veuillent financer une liaison qui avait avant tout un intérêt pour le transport de fret qui aujourd'hui n'a plus cours localement, du fait d'une désindustrialisation massive, si ce n'est pour la cité de Salindres et son usine de produits chimiques.

DSCF2455

Salindres en 2012 : la gare a été rasée  et une partie des installations ne donne plus accés à l'usine

 

 

Il apparaît donc utopique d'attendre de la part des autorités compétentes une quelconque volonté de maintenir un trafic voyageurs digne ce nom ici, quand on sait que cette fermeture s'inscrit pleinement dans les préconisations données par les assises du ferroviaire* et que les cars SNCF mis en place pour pallier l'absence des trains connaîtront également leur suppression le 15 octobre prochain.

 

 

 

Pourtant l'avenir de la ligne passe bien par les voyageurs, eux qui les derniers temps étaient encore une quarantaine sur la journée pour les deux allers / retours que comptait ce train et ce malgré les multiples retards, défauts de matériel, de commande de personnel ou d'incidents qui depuis longtemps avaient eut raison des autres usagers.

DSCF2395

La gare de Robiac en 2012 vue en direction de Gammal

 

 

Plutôt que de connaître la même fin qu'ont connus le raccordement de la gare de Robiac à Le Pouzin , l'embranchement de Robiac à la Valette, la ligne de Beaucaire à Le Martinet, qui passait en tronc commun à la gare de St-Julien les Fumades, ou le projet de raccordement de Bessèges à Chamborigaud, c'est à dire l'abandon pur et simple ; ces voyageurs se sont joint à un collectif de défense de la ligne pour ne pas laisser tomber ce qui reste de la seule grande infrastructure décente que connaisse la haute-vallée de la Cèze.

 

 

DSCF2405

La halte de Gammal en mai 2012, lors d'une marche pour la défense de la ligne

 

Pendant plusieurs années au fil des divers rassemblements de l'association, l'exploitant de la ligne donna un peu le change histoire de calmer les esprits, en passant par la rénovation de la gare de Bessèges, jusqu'aux quelques coups de peinture donnés sur les tags de la gare de Saint-Ambroix à la veille d'une marche d'action en mai 2012.

DSCF2427 DSCF2419

La gare de Saint-Ambroix et son tunnel en direction de St-Julien

Mais aujourd'hui les défenseurs de cette voie ferrée font face à leur plus grand défi : sa remise en service.
Les leviers d'actions sont difficiles à trouver, mais parfois par le biais d'une pétition bien des choses peuvent changer, nous vous invitons donc tous à signer la leur:

Pétition Alès / Bessèges

 

*Pour rappel, l'une des principales préconisation des assises du ferroviaire consiste à la suppression de toutes les lignes de moins de 20 trains par jour et de tous les trains de moins de 20 voyageurs

 

DSCF2443 DSCF2445

La gare de St-Julien les Fumades et sa bifurcation pour Le Martinet ( section déclassée en décembre 2009 )

 

 


Commentaires sur D'Ales à Bessèges : le chemin des enfers

    FINANCEMENT

    POUR REALISER LA REMISE A NIVEAU DE CET OUVRAGE FERROVIAIRE,IL SUFFIRAIT DE DIMINUER QUELQUE PEU LES SALAIRES EXORBITANTS DE NOTRE COHORTE PLETHORIQUE,CONSTITUEE PAR NOS DEPUTES ET NOS SENATEURS.

    Posté par ROUX MICHEL, 04 novembre 2012 à 10:26 | | Répondre
  • et de liquidé toutes les têtes pensante et inutile de la SNCF quand t on voit que la DB a réseau équivalent a trois fois moins de personnel on se pose des questions et je ne parle pas du personnel roulant ou en gare ne mélangeons pas

    Posté par gg, 08 mai 2013 à 08:55 | | Répondre
  • une fois encore, le lobby routier français et européen, ,orchestré par de puissants constructeur de camions et cars (Scania, Volvo, Mercedes) et bien sur les transporteurs, est infiltré dans la SNCF elle-même. Cette situation est scandaleuse et volontairement passée sous silence par la presse et les politiques. La ligne d'Alès à Bessèges, que je connais bien, ayant habité St Ambroix, doit être rénovée et rouverte et son coût est tellement inférieur aux dépenses routières, chroniquement non rentables. le financement est trouvé : faire payer enfin aux camions et cars leur coût réel. Un camion use la route 400000 fois plus qu'une voiture mais ne la paye pratiquement pas ; même chose pour un car. Si on fait objectivement les comptes, la circulation d'un autocar coûte bien plus cher à la collectivité que celle d'un autorail. De plus; les cars sont financés en grande partie par les conseils généraux, eux mêmes tenus par le lobby routier. pour finir, un remplacement de liaison ferroviaire par un car se traduit toujours par une perte de clientèle, peu attiré par ce mode de transport d'un autre âge. cherchez l'erreur !!

    Posté par Michel DESOIGNIE, 22 février 2014 à 09:44 | | Répondre
Nouveau commentaire