25 octobre 2011

Bossey-Veyrier

Qui ne s'est jamais posé la question, où se situe cette gare de Bossey-Veyrier dont j'ai tellement entendu parler ?

Si, ça a du arriver au moins une fois à une personne ! Il ne faut pas chercher à Bossey coté Français, ni à Veyrier en Suisse. Sur la carte, il faudra mettre votre doigt sur le Pas de l'Echelle.


DSCF0023

Coté St Julien en Genevois


Nous sommes sur la voie ferrée reliant Annemasse à Bellegarde. Il n'y a plus de service voyageur depuis 15 ans voire plus, on ne compte même plus. Ni de chef de gare depuis juin 2010, suite à l'automatisation de la ligne. Récemment, en passant devant, j'ai également remarqué la disparition de l'abri des leviers des aiguilles...

Reste-il un présent à cette gare? C'est un lieu privilégié pour les croisements, notamment les trains de marchandises avec ses 700m de voie d'évitement sans passage à niveau.

Gare aux Gares se spécialise malheureusement dans l’archéologie ferroviaire...

 

DSCF0021DSCF0022

                             Coté Annemasse                                                                    L'abri voyageur

 

Pourtant, il y a un quand même un potentiel non négligeable, du fait notamment de sa proximité avec la Suisse. La frontière est à quelques dizaines de mètres. En recherchant sur Internet vous pouvez trouver une convention entre les deux pays datant de 1882. Le but était de créer un embranchement à Bossey pour relier Genève-Cornavin au réseau français. L'achat de terrain devait prévoir un possible doublement de la voie.

Non le projet du CEVA (Cornavin Eaux-Vives Annemasse) ne date pas d'aujourd'hui. D'ailleurs, des opposants Suisses au CEVA ont proposé cet itinéraire et la réouverture de Bossey-Veyrier. Aujourd'hui, c'est aux Suisses de developper nos infrastructures pour que nous puissions venir travailler chez eux ! Il est vrai qu'une réouverture de la gare, ainsi que la prolongation du tramway genevois de quelques centaines de mètres n'est pas ridicule et mérite certainement une étude. Les capacités de stationnement étants bien meilleures qu'à Annemasse.

Bossey c'est également le pied du Salève, où les hivers y sont plus froid et les centimètres de neige plus épais. On l'eut gravi d'abord à pied par un escalier en pierre (Pas de l'Echelle), puis en train avec une crémaillère. Solutions depuis disparues au profit de la voiture et du téléphérique. Aujourd'hui, randonneurs, VTTistes et parapentistes s'en donnent à cœur joie. La carrière éventre à cœur joie également cette montagne...


 DSCF0027DSCF0034

                         Les leviers d'aiguilles                                                                    La carrière

 

Aujourd'hui, Bossey possède un embranchement particulier, Sidefage et les ordures ménagères. Les ordures sont déposées par les camions, compactées et chargées sur les wagons. La direction est le centre de traitement de Bellegarde. Il est difficile de trouver des renseignements à ce sujet mais il semble qu'il existait d'autre(s) EP pour l'usine Colas, Esso et la carrière. Une chocolaterie et une societé de javel profitaient également de la présence du chemin de fer. Je suis preneur de tout renseignement !


 DSCF0037DSCF0036

                                     Sidefage                                                                   Les wagons multi-berces

 

Particularité, la ligne est équipée depuis 1971 d'une caténaire trolley comme pour les tramways. Cela doit être plus économique mais limite la vitesse maximale des trains pour réduire les mouvement du fil de contact. Coté Evian, on l'a abandonné pour une caténaire classique en 1999. Cette ligne est également équipée de commutateurs à la place de leviers pour la commande des signaux contrairement à beaucoup de gares de Haute-Savoie.


 DSCF0032DSCF0009

                            La caténaire trolley                                                        Les commutateurs des signaux

 

Beaucoup de personnes connaissent cette gare comme ayant été l'arrêt pour Bois-Salève. Également appelé le château de Symond, il commandait au moyen-âge l'accès au village de Monnetier. En 1847, des religieuses en font un pensionnat et pendant la première guerre mondiale, la Croix Rouge y soigne des blessés. Ce qui pour les indépendandistes était un non respect de la neutralité de la Savoie fixée par le traité de Turin, mais c'est un autre sujet !

Ensuite se fut un préventorium pour les anciens combattants, puis la SNCF en devint propriètaire. Le lieu servira pour les écoles de formation, les colonies de vacances mais surtout de refuge pour les enfants orphelins de cheminots.

A lire le récit de Yvon Jobard dans « Les orphelins du rail »,Editions Cabedita, Collection Archives vivantes.

Le bâtiment depuis s'est transformé en appartements de haut standing, EVIDEMMENT...


 portailboisaleveboissaleve

     Le portail d'entrée de Bois-Salève, existant toujours                                      Le batiment principal

                         source: leonardstein.ch                                                             bois-saleve.com

Posté par Pulp74 à 21:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Bossey-Veyrier

    Je ne vois pas d'autre EP

    Je ne vois pas la moindre trace d'autre EP sur les photos satellites, mais si on regarde l'orientation des bâtiments industriels de l'autre côté du chemin Jean-Jacques Rousseau, il y a fort à parier qu'ils avaient, en son temps, leur propre voie.

    http://goo.gl/maps/2OhN

    Posté par Thias, 17 juin 2012 à 12:32 | | Répondre
  • Viry

    À Viry, par contre, il semble y avoir deux embranchements privés, l'un semble donner sur une carrière, l'autre sur ce qui pourrait être des citernes.

    http://goo.gl/maps/Eec9

    Posté par Thias, 17 juin 2012 à 13:07 | | Répondre
  • Bonjour,

    à Viry, le premier est une grande aire où sont déchargé gravier, sable... C'est desservi plusieurs fois par semaine. Cela a beaucoup servi notamment pour la construction de l'autoroute Annecy-Genève.
    L'autre embranchement, ce n'est pas les citernes mais les bâtiments au bout qui stockait des boissons, de la bière je crois, malheureusement plus utilisé aujourd'hui.

    A Bossey, ce que tu montre est effectivement l'embranchement Colas.
    http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=52

    http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=155
    Ici, on peut deviner l'embranchement qui part vers la chocolaterie devenu fabrique de javel par la suite.(impasse de la javel)
    http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=31

    A bientôt

    Posté par Pulp74, 17 juin 2012 à 23:17 | | Répondre
  • bonjour, j'ai été interne de 1953 à 1954 dans le château du bois Salève, alors propriété de la SNCF, une année de pur bonheur je n'avais connu auparavant que les austères institutions religieuses. Un souvenir inoubliable liliane Bigot

    Posté par Liridiane, 28 janvier 2015 à 08:36 | | Répondre
Nouveau commentaire