18 septembre 2011

Létrade

 

Letrade

(Le bâtiment voyageur de Létrade vu depuis la cour voyageur)

Létrade.

Les traders font la gueule. Les traditions se perdent.

Juillet 2010, au volant de ma petite voiture citadine, je traverse tranquillement la France d'Est en Ouest désertant le réseau autoroutier. La route nationale vient de me faire pénétrer en Creuse depuis quelques minutes quand un panneau familier de passage à niveau m'alerte. Nous traversons alors Létrade, petit panneau noir, écriture blanche symbole d'un lieu-dit plutôt que d'une commune.

Mimant l'étonnement mais sincèrement enthousiasmé, je décide de prendre immédiatement à droite direction Mérinchal. La petite route départementale sent bon la France profonde mais la quiètude creusoise sera rapidement contestée par la proximité du stade local où le bal du foot est déjà bien entamé, à 19h. La merguez party n'attire pas que des musclés. Un stoppeur de 110 kilos et un avant-centre d'environ 45 ans me rassurent vite. Mérinchal c'est paisible et je vais devoir continuer sur 1 km. " Mais c'est pour faire quoi ? Y'a rien la bas ! "

 

Comme si elle était timide, la gare s'invite dans une petite courbe. Herbes de plus d'un mètre de haut, portail rouillé, s'il y a un propriétaire, il est bien caché ou alors il est comme la plupart des responsables politique : il s'en moque.

Mérinchal était une gare, une halte sur la fin. Les trains s'arrêtaient sur cette ligne reliant Eygurande-Merlines à Montluçon. La voie d'évitement a été déposé, l'abri de quai et les toilettes sont un paradis à araignées. Magnifique, reste malgré tout le premier mot qui me vient à l'esprit. Pressé par le temps, je rebrousse chemin et quitte Mérinchal avec le sentiment sans doute vrai que plus jamais je ne garerai ma petite voiture dans cette cour.

 

mérinchal

(Mérinchal BV du temps ou le  "chef de station" avait sa place )

 

En une demi-heure, l'apéro a déja bien rempli son rôle au bord du stade. Je passe au pas et laisse traverser quelques jeunes aux yeux pétillants.

Retour à la nationale, sans toutefois l'emprunter. Un tout-droit pour rejoindre la gare de Létrade accolée au passage à niveau.

Platanes en guise d'allée de la gare, le bâtiment voyageur est superbe, les particuliers l'occupant l'ont bien compris. " Attention chien méchant ". A peine le temps de claquer la portière, que le molosse d'à peine 7/8 kilos nous accueillent. L'habitude de visiter les gares ne m'a pas fait perdre cette curieuse sensation d'entrer dans un autre décor. Ce moment si particulier ou longeant le côté du bâtiment, vous arrivez sur le quai avec une certaine excitation et cette impression systématique qu'il s'est passé des choses dans ces gares.

Létrade n'a pas échappé à la règle. Un abri de quai magnifique en pierres de taille, deux voies d'apparence en bonne santé, le passé ne s'éfface pas par la seule volonté politique.

Létrade était une gare à part entière jusqu'au 1er mars 2008, date de la fermeture de la ligne. Ici, un chef de gare était présent tous les jours pour assurer la continuité du Block Manuel de voie unique, avec pour gares encadrantes Auzances et Eygurande-Merlines ouvertes à la sécurité.

La ligne dite " des Fades ", du nom du célèbre viaduc, était une des rares à traverser le centre de la France du nord au sud. Parallèle à la ligne Busseau sur Creuse - Ussel, aujourd'hui amputée à partir de Felletin, son trafic a été interrompu pour une soi-disante non rentabilité et des temps de parcours beaucoup trop longs. Éternel refrain.

Il circulait sur cette ligne le corail direct reliant Ussel et Le Mont Dore à Paris et les trains régionaux desservaient une petite dizaine de gares.

Un énorme gâchis. Je dois la mort dans l'âme quitter Létrade afin de poursuivre ma route.

Ici le bal est terminé, et en claquant ma portière de nouveau il n'y a que moi pour avoir les yeux pétillants désormais.

 

Letrade (04)(L'abri de quai de Létrade)

létrade poste

(Le poste de Létrade avec ses installations de BMVU : VCM et serrure centrale)

            

 

 

Remerciements à Georges Pinthon : crédit photo du poste de Létrade.

A voir, un album d'environ 1000 photos fait par Christian, www.railwalker.de , qui a parcouru toute la ligne à pieds :

https://picasaweb.google.com/108672018115932890943/MontluconEygurande?authuser=0&feat=embedwebsite

 

 

 

 

Posté par Claudiu Sekeru à 02:36 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires sur Létrade

    Bonjour, et bravo pour cet article sur la gare de Létrade, que j’ai parcouru avec intérêt, ayant moi-même pour projet d’aller y faire un « état des lieux photographique ».
    Je vous ai envoyé un message en privé.
    Bien cordialement,
    Didier.

    Posté par Didier Chateau, 06 décembre 2013 à 12:35 | | Répondre
  • Bonjour



    J' ai photographier cette gare cette semaine , malheureusement l' intérieur a été visité, pas tagué ( merci la campagne ) , ont peut donc visité l' interieur et voir les commandes d' aiguillage, ainsi que plein de document de la sncf laissé en l' etat, pour la ligne en elle meme couper au niveau du passage a niveau ainsi que tous les arbres qui poussent sur les voies celle-ci est condamné !

    Posté par kev's, 10 juin 2014 à 20:59 | | Répondre
    • Bonjour,
      J'y ai été comme prévu au mois de décembre 2013.
      En fait, j'ai couvert depuis la gare de Mérinchal jusqu'à la station de pompage sise 1000 m plus bas, en direction d'Eygurande-Merlines.
      La gare de Létrade était bien fermée au moment où je suis passé...
      Probablement un squat en devenir ?
      J'ai eu la désagréable surprise de voir que toute l'enceinte de la cours de débords marchandises avait été clôturée par ces *** de grilles vertes !
      Impossible de faire des photos correctes des vestige sans faire une effraction...
      Pour la ligne, en certains endroits les riverains ont poussé des déblais sur la voie pour passer plus commodément.
      Cordialement.

      Posté par Didier Chateau, 11 juin 2014 à 09:42 | | Répondre
  • Bonsoir Didier.

    Je viens de découvrir ce site.
    Ancien cheminot ayant travaillé sur cette ligne de Montluçon à Eygurande Merlines, nostalgique de cette ligne et en particulier de la gare de LETRADE.
    Je serais intéressé par toute sorte de documents et de photos de cette ancienne ligne fermée depuis mars 2008.
    Si vous en possédiez, j'en serais ravi.
    De mon coté je peux vous en fournir, j'ai en effet un grand nombre de photos prisent entre Montluçon et Eygurande Merlines (gares, passages à niveau, signaux, abris...etc).

    Je vous remercie pour votre aide.
    Amicalement.
    Georges PINTHON

    Posté par PINTHON, 26 décembre 2016 à 20:34 | | Répondre
  • www.railwalker.de <--- il est juste un Allemand, pas deux

    Amicalement.
    Christian

    Posté par Christian, 01 février 2017 à 22:40 | | Répondre
    • OK. Correction faite ! Amitiés

      Posté par Myltiad, 03 février 2017 à 18:55 | | Répondre
Nouveau commentaire