17 décembre 2010

Omnibus (1992)


Omnibus - Court-Metrage - Sam Karmann


Omnibus est un court-métrage français de 8 minutes réalisé par Sam Karmann en 1992.

Le film met en scène un homme, joué par Daniel Rialet, qui se rend compte pendant son trajet en train qu'il ne pourra plus descendre à sa gare habituelle car la SNCF a changé sa grille horaire. Situation d'autant plus fâcheuse que l'homme en question est sous-pression à son travail et qu'il joue une période clé de sa vie.

Omnibus n'est pas le film le plus connu des français..
Pourtant cet excellent court-métrage est reconnu dans le milieu cinématographique. Celui-ci a en effet obtenu la palme d'or du court-métrage au festival de Cannes en 1992, ainsi que l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1993.

Sam Karmann a 29 ans, quelques rôles dans des films secondaires (notamment "Train d'enfer"  avec Hanin, Klein et Renucci) et aucune expérience dans la réalisation quand il dirige Omnibus.

Le casting est plaisant :

Daniel Rialet joue avec justesse et sincérité l'homme au bord du gouffre. L'acteur breton avait décroché six ans plus tôt son premier vrai rôle dans le " Le grand chemin" aux côtés d'Anémone et de Richard Bohringer avant de poursuivre sa carrière le plus souvent à la télévision dans des téléfilms ou des séries ( Navarro, Les Monos etc..). Malheureusement, l'homme originaire de Malestroit (ou une rue porte son nom) dans le Morbihan décède d'une crise cardiaque en 2006 laissant  sa femme Carole Richert, actrice elle aussi et deux enfants.

Son compère de toujours, Christian Rauth, joue le rôle du conducteur de l'omnibus.
Plus à l'aise dans un registre comique, l'acteur parisien incarne dans le court-métrage l'homme qui fait basculer la situation.
On le découvre fan de Johnny ou des Forbans, queue de cheval et blouson en jean, chantant dans sa cabine de conduite  ( il chante Johnny Hallyday - 24000 baisers ) et dénonçant l'impossibilité de s'arrêter n'importe ou sans être " démasqué ".
Aujourd'hui l'acteur de 60 ans écrit, scénarise et joue encore quelque fois pour le cinéma.
Une réelle amitié liait Daniel Rialet et Christian Rauth, parrains de leurs enfants respectifs et inséparables comédiens.

Le troisième personnage principal est le contrôleur.
Il est interprété par Jacques Martial, immense acteur au demeurant.
Français d'origine guadeloupéen, il a notamment débuté dans Moonraker au coté de Roger Moore. Faisant partie de " la bande a Navarro "(avec les deux compères cité ci-dessus), Jacques Martial est passé par le théatre classique avant de s'investir dans l'enseignement théâtral.

Si son visage ne vous dit toujours rien, sachez que sa voix vous est familière.
Il double en effet régulièrement Will Smith ou Wesley Snipes, Booba l'ami de Forrest Gump c'est aussi sa voix ..

Plus récemment, c'est sa voix qui est utilisé pour la campagne de publicité du CSA " Protegeons nos enfants ".


Mais revenons au film pour mieux le décortiquer.
L'homme traverse la gare de Boulogne sur Mer avant de monter dans un X2400 omnibus a direction de Desvres.
Nous sommes rattrapés ici par la magie du cinéma.

La gare du début est en fait celle de Saint Omer ( Pas de Calais).
Nous sommes donc par déduction géographique sur la ligne Boulogne - Saint Omer.
La section de ligne Desvres - Saint Omer  a été fermée au service voyageur en 1959 et celle de Desvres à Boulogne en 1968. Elle était exploitée en voie unique, nous pouvons d'ailleurs observer pendant le film les poteaux télégraphiques longeant les voies utilisés dans le temps comme moyen de cantonement.

Le tournage du film a donc été possible grâce à l'Association du train touristique à petite vitesse du Haut des Morins qui a fait rouler son matériel sur cette ligne abandonnée mais encore ouverte  au trafic marchandises.

Pour finir, la gare de Cateau en Cambraisis n'est pas du tout située sur cette section de ligne mais sur celle de Tergnier à Aulnoye ( Nord).
Mais alors quelle est cette gare ou Jean Louis Martichoux court sur les quais ?
Réponse, vraisemblablement la gare de Desvres ( paradoxe saisissant). La vue aérienne présentée ci-dessous parait être la logique au regard de la vue que l'on a au sol lors de la scène de l'arrivée du train en gare.

 

desvres

 

Pour terminer cette petite escapade chez les chti's voici une photo de l'ancien poste d'aiguillage de Cateau en Cambraisis.

 

Cateau_en_Cambraisis___Poste_d_Aiguillage


Commentaires sur Omnibus (1992)

    Petite erreur sur le nom de l'association ce n'est pas "train touristique à petite vitesse du Haut des Morins" mais L'association du TPV des morins (Train a petite Vitesse du pays des morins", fondé par Monsieur Charles DANEL de Boulogne sur mer. Association loi 1901...
    Cordialement

    Posté par Karl, 08 février 2017 à 20:30 | | Répondre
Nouveau commentaire