26 février 2010

Rumilly : le temps ne fait rien à l'affaire

 792px_Gare_de_Rumilly

Alain Finkielkraut criera à l'antisémitisme, Fréderic Lefebvre  à l'antisarkosysme primaire, Jean-Pierre Elkabach à la démagogie et Ernest Antoine Seillière fustigera l'ISF, mais on est bien obligé de constater que le beau-père de l'héritière Darty n'a pas respecté son contrat de confiance :
"Travailler plus pour gagner plus".

A Rumilly, les salariés de Look Fixations, Dynastar, Rossignol, Téfal ... se sont pourtant mis à la tâche.
Mais le Cac 40 a ses raisons que la raison ignore. Délocalisations, plans sociaux, restructurations, les ouvriers de Rumilly ont tout connu.
Cette ville était, il y a encore moins de 20 ans, citée dans tous les livres de géographie comme la commune avec le plus faible taux de chômage en France. Nos rejetons risquent à terme de la retrouver dans leurs bouquins comme étant celle avec le plus fort.

Cette situation sociale a forcément eu un impact sur l'activité ferroviaire de la cité des crèmes Mont-Blanc.
Embranchements de particuliers à l'abandon, voies de service déférées et un Hall Marchandises rasé (décembre 2009), la gare de Rumilly, qui était une des plus importantes en trafic fret sur la Haute-Savoie, a perdu de sa superbe.
Elle ne sait d'ailleurs plus à quoi ressemble un wagon de marchandises et finira par ne plus connaître de cheminots, le jour où son guichetier sera remplacé par un distributeur de billets.

M

"Quelque chose est resté en travers de la gorge et nous voulons cracher c’est la moindre des choses mais vous pouvez, madame, vous adresser à nous car tout n’est pas perdu, non tout n’est pas perdu de vos mythes d’aurore ici le soleil brille pour tous et on y croit. "

L'Europe - Des visages de figures - Noir Désir

Posté par Myltiad à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Rumilly : le temps ne fait rien à l'affaire

Nouveau commentaire